Archives de catégorie : Le cartable à roulettes

Recettes Hongroises

prenez Vasarely

faites le bouillir dans le sauna

garnissez le de gulash et de granités

assaisonnez avec de la poudre de moustique

puis pétrir le tout et donnez aux loups avec des fraises

MILO.

 

 

Prenez un cheval de bois,

Rincez le dans le lac d’Orfu,

Faites le sécher sur le télésiège de Budapest

puis cuire dans le gulash.

Panez le au bac à sable

ET DEGUSTEZ !

JOACHIM

 

Basilique st Etienne

Utca

Danube

Attila

Parlement

Echecs

Synagogue

Thermes

TITOAN

 

Le parc national de la puszta

C’est une grande plaine aride marécageuse du nord est de la Hongrie qui est classée réserve mondiale de la biosphère par l’Unesco.

Très peu peuplée, elle s’étend à perte de vue, elle fût utilisée comme pâturage par les « cowboys » hongrois

Un minibus nous a conduit au parc animalier d’Hortobagy, où certaines espèces aujourd’hui en captivité vivaient avant l’apparition de l’homme

Nous avons pu observer la faune et la flore particulière de cette région.

Les mammifères : les loups, le renard, le chacal, le putois, la fouine, les chevaux Nonus, les chevaux Préwalski (venus de la préhistoire, ce sont les ancêtres des chevaux actuels), chats sauvages, bœufs gris à énormes cornes, auroch, sanglier, chevreuil, moutons à cornes en spirale

Conseil d’ornithologue pour bien observer les oiseaux, il faut : prendre des jumelles, être calme et silencieux, grimper dans les miradors proches des plans d’eau.

Ce que nous avons vu :

Échassiers : Héron, Cigogne,  grande aigrette, et de nombreux autres non identifiés

Rapaces : Vautours, Aigles, Chouette, Faucon, balbuzard

Mais aussi : Pélican, des cygnes, des canards, des hirondelles

La flore : Des grandes étendues de roseaux, nénuphars, chardons, saules, tremble, sureau, petites fleurs de printemps

Nous avons participé à une compétition traditionnelle de « cowboys » hongrois qui attrapent les boeufs gris au lasso

L’école à Brijesta

 

Joachim et Loula comptent la monnaie du dernier chapeau (Korcula)

Nouvelle école alternative dans les PO

Vendredi 26 Mars

Nous avons profité de notre printanière escale dans les Pyrénées Orientales pour recontacter Céline, une vieille pote de promo de l’IUFM de Perpignan qui n’a pas perdu son temps depuis notre départ pour la Réunion.

Entre son jardin perma, ses clairs de lune à Glorianes, ses chansons, et- ses- fleurs et -ses chats, elle enseigne toujours et forme maintenant les enseignants à la pédagogie coopérative et préside l’asso « Les lucioles »qui vient d’ouvrir « l’ établissement à pédagogie active et coopérative » de Marquixanes près de Prades dans le 66…

Elle nous a mis en contact avec Nadège et Tony qui y accueillent depuis la rentrée de Septembre 18 enfants de 2 à 10 ans et qui nous ont ouvert leur porte le temps d’une journée…

Premier jour d’école pour Titoan et Loula depuis bien longtemps, le 6 février (et oui, le dernier jour initialement prévu le 7 a été annulé pour cause d’ alerte cyclonique orange et écoles fermées à la Réunion) !

Là, nous trouvons un groupe d’une douzaine d’enfants (18 inscrits mais certains à temps partiels souvent en complément de « home schooling »), chacun vacant à ses occupations…Notre arrivée dans la matinée perturbe un peu Baptiste qui renverse un pot de coquillages. Trois enfants accourent pour l’aider à les ramasser…ce qui provoque à la fois surprise et émerveillement dans les yeux de nos enfants. Au même moment, Raphaël , 5 ans, continue son exposé sur les Volcans, moment bien choisi pour évoquer la Réunion, tandis qu’une autre attire notre attention sur les cloches musicales et autre matériel Montessori… Il semblerait qu’il existe une autre salle pour les plus grands mais ils ne sont que trois aujourd’hui -à écouter la lecture mythologique et suivie d’ Hermès- mais Mari-Lou, la doyenne des enfants n’y va pas aujourd’hui car c’est vendredi et qu’elle se sent un peu malade et fatiguée. Elle est donc toute prête à discuter avec nous au coin coussin. Elle dit qu’elle « aime son école, parce qu’elle est libre de sortir quand elle veut en récréation et de se reposer quand elle veut ». Elle espère que « la classe collège pourra ouvrir d’ici un an comme prévu pour y rester le plus longtemps possible ». Puis, elle qui avait déjà visité la Croatie, a pu donner des conseils pratiques à Loula -à qui çà pourra bientôt servir-.

A midi, Marie -Lou, guérie, est finalement restée manger avec nous. Dans la petite salle des grands, Tony a refermé son livre pour devenir cantinier et faire réchauffer les multiples repas…Certains sont à la Knackie, d’autres aux graines germées…Une grande sœur de 3 ans épluche l’oeuf n°0 de sa cadette…Deux mamans arrivent en renfort pour faire le service et mangent donc à notre table. Une d’elle explique qu’elle est prête à « se taper une heure et demi le matin pour y déposer sa gamine plutôt que de la laisser dans sa moyenne section de l’école publique ». Pourquoi ? Parce qu’elle « en a marre de se faire convoquer pour entendre qu’il faut amener sa fille de 3 ans chez l’orthophoniste -parce que c’est remboursé-  » Ici, c’est payant (250euros par mois par enfant) mais tout le monde a l’air content et bientôt, « les lucioles » pourraient obtenir le rescrit fiscal…

C’est vendredi après-midi, heure de la sieste des petits …et des grands !d’autant plus que Nadège a du s’absenter. On leur a quand même jouer notre petit tour de chansons-péï pour les bercer !

Titoan et Loula ont adoré leur journée… les grands aussi d’ailleurs,d’autant plus qu’elle s’est achevé à Glorianes par un soir d’orage orange, accueilli par Andrej, mari de Céline,-le hasard, pour ceux qui y croit, faisant souvent bien les choses,- qui nous avait concocté une carbonnade flamande avec amandes grillées dans du beurre clarifié et chantilly maison. Accueil slovaque des plus chaleureux en attendant le retour de Céline de l’une de ses nombreuses réunions.

Soirée animation pédagogique personnalisée au coin du poêle à bois avec une bonne bouteille…Nous en avons profité pour se remettre à niveau sur tous les concepts clés de la pédagogie coopérative (tout à fait possible à mettre en place en classe ordinaire – de préférence multi-âge- et pourquoi pas en famille)…Quoi de neuf, plan de travail, pratique du message clair entre enfants et du Conseil…Parce qu’il ne faut pas croire qu’on est en vacances !

Au réveil, le beau temps était revenu comme par magie pour apprécier les montagnes aux cimes encore enneigées et les cerisiers en fleur. Un avant goût de Slovénie ! Les enfants ont accompagnés Céline et Andrej nourrir poules et chevaux et ramasser les légumes en vue de la soupe d’au revoirs du midi. Titoan, presque 9 ans plus tard, a pu revenir, tel un pèlerinage sur les lieux de son baptême.Certains se souviendront peut-être aussi du véritable festival Glorianes 2008 organisé à l’occasion de notre départ outre mer !

Encore un grand Merci à nos hôtes pour ces formidables moments de partage.

Jo